Lectrices adorées, me revoilà, après une cure de vitamine D de trois jours à Marseille.
Pour être honnête, trois jours de soleil, ça change la vie. À cela il faut rajouter toutes les conditions idéales à un week-end romantique, certes en pleine semaine.
Première arrivée dans notre chambre d’hôtes nichée au 123 rue Sainte, Casa Honoré. À première vue depuis la rue, un tel paradis intimiste est insoupçonnable.

20130523-162427.jpg

Nous poussons la porte après quelques hésitations et là, miracle de décoration et de bon goût et un accueil de la maîtresse des lieux absolument adorable. Ceci dit, la maîtresse des lieux est décoratrice et possède sa boutique de décoration au 121 rue Sainte. En fait, tout ce qui est dans la maison, ou presque peut être acheté dans la boutique attenante.

Pour mieux vous rendre compte, je vous livre quelques photos.

20130523-162616.jpg

20130523-162630.jpg

20130523-162648.jpg

20130523-162705.jpg

Dans ce cadre idyllique, un petit déjeuner servi dans une salle superbe avec plein de petits détails tels un jus de fruits pressés, une salade de fruits frais, café, thé, pain frais, croissants….
Bref une parenthèse enchantée, dans un cadre très confidentiel et intimiste puisqu’il n’y a que quatre chambres.
Le seul hic est que nous n’avons pas pu profiter de la piscine, la faute à une température un peu trop basse pour la saison.

Nous nous sommes tout de même offert un petit pique-nique improcisé sur la terrasse.

IMG_0113

Et, bien sûr quelques pépites à vous livrer.

Une parfumerie, l’eau de Cassis, 1 rue Pytheas, dont le créateur Fabrice Sicot nous vend du rêve dans un écrin feutré. L’accueil y est très sympathique et surtout très personnalisé.

IMG_0092

IMG_0093

IMG_0096

Il est possible de commander sur internet, mais leur site est en pleine construction.
Moi j’ai craqué pour Ballade à Cassis et Absolu de Garrigue.
Il faut compter 55€ pour une eau de parfum de 100 ml. On y trouve également des eaux de Cologne, des savons, des parfums d’ambiance et des bougies parfumées.
Un restaurant, l’Abaco 38 rue Papety, près de la plage des catalans qui propose une cuisine gourmande à prix abordable, dans un cadre adorable. Et je ne dis pas ça parce que c’est ma copine Choupette qui en est la gérante. Je suis une blogueuse objective.

201_0082_FINAL_0

Une autre découverte a été la pâtisserie face à l’Opéra, 10 rue Saint Saens, la maison Zeppini. Des produits délicieux, des macarons aussi bons que des Pierre Hermé, si si!!!! Et toujours un accueil très sympa. J’insiste sur ce point, car a Paris, force est de constater que cela est rarissime.

Enfin une autre pépite déco, la boutique l’autre ornithorynque  55 rue Sainte. Du bon goût, de beaux objets et plein d’idée à piquer pour son intérieur. Le credo de la boutique est d’être un cabinet de curiosités. L’Ornithorynque c’est bien plus qu’un simple magasin, c’est un état d’esprit !

DSC_4054

 

DSC_3532 DSC_3530 DSC_4469

Voilà , je me suis un peu, voire beaucoup attardée, mais si vous avez l’occasion, n’hésitez pas, allez-y 🙂

Concernant Marseille 2013, et bien, comment dire, j’ai été tellement déçue que je préfère m’abstenir de tout commentaire…

XOXO